Du blanc dans le poulailler. Afin de pouvoir passer tous les 5 ou 6 mois un lait de chaux nettoyant, assainissant,  désinfectant et désodorisant, j’ai fait une couche d’accroche avec de la sous-couche pour placo diluée (un volume d’eau pour un volume de peinture). Un fois cette couche sèche (2 à 3 h quand il fait chaud) j’ai donc chaulé les murs et le plafond.
Recette du lait de chaux : 1 volume de chaux aérienne pour 7 à 10 volumes d’eau. Si on veut augmenter le pouvoir blanchissant il faut ajouter de la poudre de marbre, de la poudre de craie ou du blanc de Meudon. Attention, au moment où l’on peint c’est quasiment (voir totalement) transparent (pas génial pour le moral) c’est en séchant que le blanc se révèle. Pour l’application j’utilise  un gros pinceau pour colle à tapisserie. Les alsaciens, vous pouvez acheter votre chaux (et tous les produits associés tels que les pigments, la poudre de marbre etc…) chez Boehm à Dahlenheim (site internet ici), les prix sont nettement plus bas qu’en magasin  de bricolage et vous pourrez demander conseil sur toutes les techniques de mise en œuvre.
J’ai également monté une prise de courant pour pouvoir brancher la lampe chauffante pour les poussins ou un éclairage hivernal pour les poules (parait qu’éclairer un peu le soir augmente nettement la production d’œufs… nous verrons si c’est vraiment nécessaire).

Le soir, pendant que C. continuait la peinture dans l’escalier, j’ai préparé une pissaladière. Comme j’avais déjà promis de publier la recette et qu’on me l’a réclamée, j’ai pris quelques notes et quelques photos. Je rédigerai ça rapidement.

M.

Peinture dans l'escalier.

  la météo : gris et  pluies 10mm
récupération d'eau 35l.
on a mangé Midi > reste carbonara et reste bbq – Soir > enfants : reste bonite, parents : pissaladière

Publicités