La porte du poulailler qui donne sur la cour est réparée. Il manquait deux gonds et la poignée. Par contre le cadre était déjà en place (ne me demandez pas pourquoi les anciens proprios ont mis une porte vers l’extérieur (autant dire la rue) dans une salle de bain…).  Les gonds j’ai pu les démonter sur les fenêtres récupérées chez mes parents pour la future serre. La poignée vient de la fenêtre du grand-père de C. que j’ai installée (en fixe) dans le poulailler.

Le soir C. a repris, avec courage, la peinture de l’escalier (c’est long, très long, les délimitations de baguettes au pinceau fin) et moi je me suis remis aux bacs à fleur en hypertufa (on en reparlera).

M.

  la météo :variable
on a mangé Midi > pissaladière – Soir > enfants : pâte au reste de bonite,  parents : salade

Publicités