J’en arrive (enfin) à l’aménagement proprement-dit du poulailler. Des lattes d’un ancien canapé futon en guise de perchoirs où les poules dormiront, quelques chutes de parquet stratifié pour faire une planche de récupération des fientes facilement nettoyable et en dessous un espace pour des nids de ponte.

Les perchoirs doivent être composés (idéalement) de lattes de 4cm de large sur 2cm de haut chanfreinée aux angles. Il faut compter 1m linéaire pour 3 poules et les placer entre 70cm et 1m du sol.

J’ai également utilisé l’ancien bac de douche pour faire un bac à sable dans lequel les poules nettoieront leurs plumes dans un mélange sable/cendre.

Sinon, je suis colère !!! Mon boucher, pourtant très serviable m’a annoncé qu’il ne peut pas me procurer de la pane de porc (la graisse qui entoure les rognons) pour mes prochaines rillettes (mare de payer du saindoux industriel au prix de l’échine). Il est éleveur, il vend ses propres bêtes et ne peut pas obtenir tout ce qu’il veut car ça sort du circuit « traditionnel » de l’abattoir. Pane = poubelle. Point.  Mais bien sûr les abattoirs centralisés sont fait pour assurer le « bien-être » des animaux… animaux que l’on tue à la chaine pour en jeter la moitié car ce n’est pas rentable de dépecer certaines pièces. Un monde parfait que je vous dis !

M.

  la météo : plutôt gris
20l.
on a fait du pain 2,4kg on a mangé Midi >pissaladière – Soir > reste pâte + reste poireau +  jambon, parents : tartines pâté
On a fait les courses: Lidl  22€ Boucher 26€

Publicités