Si, comme moi l’an dernier, vous pensez que la tomate cerise est une genre de gadget tout juste bon  à amuser les enfants et garnir un ou deux apéros, détrompez-vous et essayez de la cultiver sous abris ! Nos pieds sont devenus de véritables jungles et ils ont une production incroyable. Certes, c’est un peu plus long d’en récolter un kilo qu’avec des cœurs – de -bœuf, mais le goût sucré et très concentré en vaut le coup. En sauce c’est carrément miraculeux.
On avait planté deux sortes de graines. Des « à pas chères » acheté chez Lidl et des « à très chères » d’une grande marque. Si les chères sont un peu plus sucrées, elles ont le gros défaut de fendre avant de murir. Résultat elles se conservent bien moins longtemps.  Quand à la production c’est kif  kif. Donc l’an prochain pas de doute : les « à pas chères » auront l’exclusivité. Surtout que vu le prix, ça vaut même pas le coup de récolter ses propres graines.

  la météo : beau
on a fait du pain 2kg on a mangé Midi > salade de riz – Soir > enfants : pâtes sauce tomate, parents : pâtes sauce tomates cerises

Publicités