Il était temps de récolter les patates cultivées en sac. Vu qu’au potager c’était pas franchement terrible cette année j’espérais secrètement que ce mode de culture sauverait la mise…

Et ben non ! Franchement décevant même. Un poignée de toutes petites patates, à peine plus que le poids des plants de départ… Je vois à ça plusieurs explications. Primo : je crois que nous avons, au début, tué pas mal de plans en les cassant au moment de rajouter une nouvelle couche de terre. Il faudra être plus délicat. Secundo : l’arrosage. Ces sacs étant à l’abri de  la pluie il aurait fallu bien plus arroser. Je me suis laissé berner par la plante en surface qui se portait bien… C’était oublier que sous terre il fallait de quoi développer les pommes de terre. De plus, vu la forme particulière de cette culture, je pense qu’il faut arroser peu souvent mais en plus grande quantité afin que l’eau aille jusqu’au fond du sac. Tertio  : on va dire  que ce n’était vraiment, mais vraiment pas une année à patate.

Le soir, pour consoler mon insondable chagrin face à ce cuisant échec, je nous ai préparer une délicieuse pissaladière. Depuis, ça va mieux !

 nous avons jetté : compost 15l la météo : gris légères pluies 2mm
on a mangé Midi > tourte – Soir > enfants : pâtes bolo, parents : pissaladière

Publicités