>>> re-publication d’un article de juillet 2010 sur mon ancien blog <<<
>>> quelques rajouts et précisions en bas de l’article <<<

Quiconque a déjà acheté un décapant du commerce connait le prix exorbitant de ce genre de chose. Si en plus la surface à décaper est verticale ou, comme c’était notre cas, un plafond, il faut prendre les produits en gel, et là, ça frôle l’escroquerie ! Pourtant il existe un moyen pour fabriquer un décapant très efficace  pour moins de 3 € le litre.
Voici donc comment faire pour se débarrasser des vieilles peintures, ici sur les poutres de notre salon :
image001
Pour la préparation il faudra : de l’eau, de la farine et de la lessive de soude (environ 1€ le litre).
Tout commence en cuisine :
image002
Dans une grande casserole on verse 700g de farine dans 4 litres d’eau. On fait chauffer en tournant en permanence. Pour éviter les grumeaux il faut toujours tourner dans le même sens à un rythme régulier. La cuisson sera terminée quand la préparation aura changé de couleur passant du blanc au beige et que ça sentira la farine « cuite ». Il est très important que la farine cuise, faute de quoi le mélange avec la soude ne marchera pas. Il faut compter environs 10 minutes après l’ébullition. Niveau texture on doit arriver a une texture proche de la colle à papier peint.

image003Après avoir laissé un peu refroidir, on verse dans un récipient en métal 2/3 de cette préparation et 1/3 de lessive de soude. Évidement, pour manipuler la soude, des gants chimiques et des lunettes sont plus que recommandés. On mélange jusqu’au changement de couleur vers le jaune. Et c’est prêt.
Si la préparation se solidifie immédiatement après l’ajout de la soude c’est que la farine n’a pas été assez cuite.

image004On applique notre préparation au pinceau ou à la spatule et on laisse agir. Très vite ça va cloquer mais il est sage de laisser agir une bonne heure.

image005Après ce délais, la couche de peinture partira sans (trop) d’effort à la brosse ou à la spatule. Il n’y a plus qu’à éventuellement recommencer sur la couche suivante après avoir laissé un peu sécher.

image006Si la méthode choisie est l’application au pinceau, il faut prendre soit des vieux pinceaux soit des tous premiers prix. Parce qu’au bout d’une heure, les poils seront totalement mangés par la soude.

Un fois le travail fait, on rince la surface à l’eau et à l’éponge, on laisse sécher un ou deux jours, et on peut repeindre, cirer, lasurer ou… faire ce qu’on veut.

 

>>> Rajout du 19/04/2013 :

– Attention sur les bois tanniques (chêne, noyer…), la soude risque de pomper les tanins en surface et foncer/rougir le bois. On peut ré-blanchir à l’eau oxygénée mais ce n’est pas miraculeux.

– Pour désactiver l’effet corrosif de la soude on peut laver avec un acide léger comme du vinaigre.

– Important : il faut TOUJOURS verser la soude dans la préparation de farine et JAMAIS l’inverse. Même chose si on veut diluer la soude dans de l’eau : TOUJOURS la soude dans l’eau et JAMAIS l’eau dans la soude. Si vous faite l’inverse il y a d’importants risques de projection.
– Les « peluches » de vielle peinture sont potentiellement pleines de cochonneries (dont du plomb). Il faut donc nettoyer le chantier avec précaution et ramener tout ça en déchèterie.

Publicités