cueillette


Nous avons eu la chance, au mois de septembre, de faire une ballade autour de Rhinau accompagné par Jean Albrecht du restaurant Au Vieux Couvent. Il nous a fait découvrir les plantes qu’il aime cueillir pour agrémenter sa cuisine (aujourd’hui celle de son fils). Comme j’ai pris quelques photos penses-bête, autant les partager avec vous.

Le lierre terrestre :
Le gaillet :

La silène enflée

Silène enflée en fleurs

Consoude

Consoude

Lamier blanc

Amarante

Pourpier

Serpolet

Marjolaine

Roquette sauvage

Roquette sauvage en fleurs

Egopode (herbe aux gouteux)

 

Publicités

>>> re-publication d’un article de juillet 2009 sur mon ancien blog <<<
>>> quelques rajouts et précisions en bas de l’article <<<

Du jour on a vu que la célèbre pâte à tartiner est sur la liste rouge OGM chez Greenpeace, nous avons décidé de la mettre sur notre liste noire « course ». Après avoir expliqué aux gamins les raisons de ce nouveau refus d’achat, nous avons décidé avec eux de faire notre propre pâte à tartiner qu’ils ont baptisé « Le Casse-Noisette ».

Pour cette recette nous utilisons maintenant nos propres noisettes mais nous avons également essayé avec de la poudre de noisettes du commerce. C’est un peu moins bon mais ça reste très acceptable. Donc si tu n’as pas, lecteur adoré, de noisetiers ni de forêts à portée de main, passe directement à la recette plus bas. Sinon voici comment faire sa poudre.

image001our commencer il faut de la patience… Les noisettes ramassées à l’automne dernier doivent sécher tranquillement tout l’hiver à la cave ou dans une pièce pas trop chaude et pas trop humide.

image002C’est l’heure de jouer du casse-noisettes. Disons le franchement c’est un boulot long et pas très marrant. Autant prévoir un bon disque, un bon interlocuteur ou une bonne émission de  radio. On ne jette pas les coquilles… ça servira plus bas… mais pas à la cuisine…

image003Il faut maintenant torréfier les noisettes. On les enfourne, sur une plaque, à 150° pour 20minutes.

image004Quand c’est OK, les peaux doivent se décoller facilement.

image005Pour enlever ces peaux, on enferme les noisettes encore chaudes dans un torchon et on les frotte vigoureusement.

image006Voilà ! Le plus gros est partit ! S’il en reste un petit peu c’est pas dramatique…

image007Petites doses par petites doses on les passe au mixer en essayant de réduire au maximum le temps de mixage.

image008On étale cette poudre sur une plaque et on la laisse sécher. Le soleil est parfait pour ça. On peu aussi utiliser la chaleur résiduelle d’une cuisson au four pour enfourner quand la chaleur a un peu baissé (moins de 100°) en laissant la porte semi-ouverte.

C’est le moment d’attaquer la recette de la pâte à tartiner :
image009Il faudra : 100g de chocolat noir, 50g de poudre de noisette, 200g de lait concentré sucré, 130g de beurre.

image010On fait fondre le chocolat au bain-marie ou au micro-onde (attention ça brûle vite ! ). On incorpore le beurre coupé en petits morceau.

image011Il ne reste plus qu’a y mélanger la poudre de noisettes et le lait concentré.
On met ça en bocal tant que c’est chaud et hop ! au frigo.

Comme il n’y a pas 5000 saloperies, cette pâte ne se conserve pas des siècles, et se garde au frais. Par contre si la dose vous semble un peu grosse pour votre consommation en, disons, 20 jours, vous pouvez parfaitement congeler la moitié.

Et les coquilles de noisettes me demanderas-tu, lecteur, attentif que tu es…
image012Elles feront un parfait paillage pour un pot ou une jardinière !!! Et oui… Rien ne se perd comme disait tonton Lavoisier !

Mise-à-jour du 13/05/2013 :

> Après plusieurs essais, nous sommes arrivé à la conclusion que la pâte se garde bien (au frigo) un petit mois.

> Depuis cet article a éclaté (en plus) le scandale de l’huile de palme. Encore une bonne raison de faire sa pâte à tartiner soi-même.

> Lassé de m’esquinter les doigts avec des casses-noisettes de pacotille, j’ai fini par m’en fabriquer un moi-même. L’article est ici.

Youpi !!! Grâce à mes parents (merci papa ! merci maman !) on a acquis deux cuves de 1000l pour la récupération de l’eau. On n’a pas encore bien décidé comment on va organiser ça mais faudra s’y coller avant le printemps.

L’après midi, avec les enfants, on s’est dit que vu le temps automnal, il faudrait peut-être aller voir s’il n’y avait pas eu une poussée de trompettes des morts. Riche idée ! Elles étaient bien là, super fraiches, super grosses, et en belle quantité ! Un bon kilo cueilli en moins de trois quart d’heure sur une surface moins grande que celle d’un terrain de foot.  On va y retourner très vite !

Le soir, C. a nettoyé à fond le poulailler pendant que je m’occupais des récoltes au jardin. Encore beaucoup de tomates, de haricots et de framboises. Donc pour terminer la journée : stérilisation de haricots et de tomates et préparation de glace à la framboise (recette à venir).

 la météo : matin pluie 4mm, après-midi plutôt gris
on a fait du pain 2,5kg on a mangé Midi > invité – Soir > enfants :pizza, parents : quiche aux trompettes

Le potager continue à bien donner. Donc on stérilise, on stérilise et on stérilise. Des haricots, des carottes, des betteraves rouges, du couscous, des tomates, des courgettes etc… etc…

C’est pas encore cette année qu’on atteindra l’autarcie légumière mais on progresse. L’abri à tomates y est pour beaucoup. Il a libéré de la place dans le potager principal et surtout, pour la première fois nos tomates donnent bien et ne sont pas malades. Je pense qu’ici, en Alsace, c’est le seul moyen d’arriver à quelque chose si on veux éviter d’avoir recourt à la chimie lourde. Le plus impressionnant c’est les tomates cerises qui sont devenues de vrais petits arbres et qui donnent des quantités de fruits incroyables.

C. se spécialise dans les balades  « rentables » avec le petit. Elle a repéré pas mal d’arbres et d’arbustes à l’abandon dans les alentours et revient régulièrement avec des pommes, des prunes, des poires, des mûres etc…

 nous avons jetté : déchet recyclable 1 bac la météo : beau
on a mangé Midi > pizza – Soir > enfants : risotto, parents : pâtes sauce tomate et œufs
On a fait les courses: Super U 30€

Malgré la rentrée des classes, B. et A. continuent avec passion et patience à ramasser les noisettes et les nettoyer de leurs enveloppes protectrices.
Le ramassage de la noisette est une tâche à renouveler chaque jour ou presque pendant la quinzaine où elles sont mûres, car une fois au sol elles sont très vite réquisitionnées par les petits rongeurs en guise de réserve hivernale. C’est une bonne année, elles  sont grosse, peu véreuses et la quantité est en rendez-vous.

Du coté du poulailler ça tourne au délire. Ce matin on a récupéré une poule sous une cuve de notre voisin viticulteur et cet après-midi deux autre dans le jardin de la voisine. Il est grand temps de faire leur enclos !

Le soir j’ai fait la première sauce tomate avec les tomates du jardin pour la pizza. ‘a pas a dire, c’est quand même autre chose que les tomates en boite….

 nous avons jetté : compost 15l déchets ménager 30l. la météo : gris légères pluies
on a mangé Midi >reste risotto – Soir > tomates farcies aux œufs , parents : pizza

Pendant que C. continuait le crépis du mur en béton cellulaire de la terrasse, avec les gosses, on est allé jeter un œil dans un de nos coins a champignons. Les cèpes d’été ne sont pas encore au rendez-vous par contre de bien belles girolles nous attendaient. Ce ne fut pas la récolte du siècle mais sept ou huit très beaux et gros spécimens tout de même. Et sachant que j’avais la poussette on a du se contenter d’explorer les bords de chemins. Il faudra y retourner rapidement pour une fouille plus détaillée.

M.

 nous avons jetté : compost 15l la météo : beau
récupération d'eau 30l.
on a mangé Midi > invité – Soir > enfants : pâte au poulet, parents : grignotage

Journée d’entretien. Nettoyage complet du poulailler, désherbage du potager, tuteurage des tomates et autres joyeusetés….

L’occasion tout de même de faire quelques photos du jardin :

Les premières courgettes sont enfin là !

Les carottes d'été c'est pour bientôt.

Les haricots nains donnent tous les jours.

Les framboisiers aussi.

Les pommes de terre bintje sont en fleur.

Les noisetiers sont très chargés cette année.

Petit tour aux champignons aussi : quelques bolets à pieds rouges et les 3 premières girolles.

M.

  la météo : beau
récupération d'eau 30l. .
on a fait du pain 2kg on a mangé Midi > salade de riz  – Soir > enfants : polenta, parents : gratin de pâte au thon

Page suivante »