Nouvelle journée de chantier chez ma sœur. L’électricité de la cuisine avance.

Le soir, ramassage et stérilisation de haricots verts et le bocal à cornichons continue à se remplir petit à petit.

M.

  la météo : beau le matin, pluie l’après-midi 7mm
on a mangé Midi > invité – Soir > enfants :polenta, parents : knacks, salades, fromage

Publicités

Cette fois c’est parti ! L’été est là et c’est le moment de conserver autant que possible tout ce que nous offre le jardin. Ce soir c’est l’industrie de la prune. Une partie en bocaux au sirop pour les gâteaux et pâtisseries, l’autre en confiture  pour les petits déjeuners et goûters.

De quoi occuper ses soirées en attendant que les braises du barbecue soient prêtes.

M.

nous avons fait un feu: barbecue  nous avons jetté : déchet recyclable 1 bac la météo : beau et très chaud : 35°
potager
on a mangé Midi > divers restes – Soir > enfants : tartines jambon et chèvre chaud, parents : barbecue
On a fait les courses: lidl 35€ , orient marché 10€

Voici une recette originale qui remplacera avec bonheur les classiques cornichons pour accompagner un plat de charcuterie ou dans une salade de riz.

Ingrédients :
> des radis
> du vinaigre de vin rouge
> des baies roses
> des baies de genièvre
> des clous de girofle
> du poivre en grains
> des feuilles de laurier
> du sel

Après avoir lavé les radis, on coupe les fanes et les queues. On entasse les radis dans un bocal propre et au couvercle bien étanche. Arrivé au milieu on met 2 clous de girofle, 2 baies de genièvre, quelques grains de baies roses, quelques grains de poivre et une feuille de laurier coupée en deux. Puis on termine de remplir le bocal avec les radis (les plus gros seront coupés en deux).
On fait bouillir du vinaigre (grosso modo un 1/2 bocal par bocal de radis à remplir) avec à nouveau quelques baies roses, poivre, baie de genièvre, laurier, clous de girofle et deux cuillères à café de sel par bocal.
On verse le vinaigre bouillant sur les radis et on ferme le bocal. On le pose a l’envers (couvercle vers le bas) et on laisse refroidir comme ça. On stocke pour au moins 2 mois dans un lieu frais et sombre (cave, cellier).

Pour les paranoïaques de la conserve, on peut aussi stériliser le bocal 20 min. à l’eau bouillante. On avait testé les deux méthodes l’an dernier : aucune différence après un an de conservation.


Pour nous, cette recette est faite avec les radis et le laurier du jardin et avec le vinaigre fait maison. Autant dire qu’elle ne nous coûte quasiment pas un radis ! Elle permet aussi d’utiliser les plus gros radis, qui ne sont pas très bons  à croquer.

On verse le vinaigre chaud et on ferme le bocal.

Quand c’est la saison, les poireaux sauvages poussent à foison. Voici une méthode pour les conserver.

Tout d’abord, on coupe les racines et le haut des feuilles. On enlève aussi la feuille extérieure. En gros, on ne garde que le blanc et le vert clair. Le vert foncé serait trop coriace.

On place le tout dans un plat qui va au four, on couvre d’un mélange 1/3 d’huile de tournesol, 2/3 d’huile d’olive. On sale un peu, on ajoute quelques branches de thym, quelques gousses d’ail en chemise (avec la peau) et on met au four à 100-110° pour 3h.

Dans des bocaux (genre cornichons) on met des poireaux sans tasser, une gousse d’ail et une branche de thym, et on couvre d’huile encore chaude. On rajoute une cuillère à soupe de vinaigre de vin, on ferme le bocal et on remise pour au moins une semaine.

C’est parfait en accompagnement de crudités.

M.