Les poulettes mangent de plus en plus. Les 4kg de bouillie que j’ai préparé aujourd’hui ne tiendront sans doute pas plus d’une semaine et elles ont, en plus, toujours du grain (blé et maïs) à disposition. Il est grand temps de clôturer la  cour qu’elles puissent sortir manger de l’herbe et insecte et des vers. J’ai posé les parpaing qu’il me restait pour faire la base du grillage afin de voir un peu ce que ça donne. Évidemment il m’en manque 9…

Autre nouvelle : j’ai trouvé du boulot pour un mois. Ça ne fera pas de mal aux finances du foyer… Je commence lundi prochain. Je sens que cumuler boulot, potager, clôture de la cour et le chantier de ma sœur qui pointe son nez va être un peu sportif… Mais quand on aime on ne compte pas !

M.

 nous avons jetté : compost 15l la météo : beau
courges et haruicots récupération d'eau 30l.
on a mangé Midi > ??? – Soir > enfants:  reste de courgette, parents : pizza
On a fait les courses: Brico dépot 5€ (sable)

Publicités

Jusqu’à aujourd’hui, pour accéder à notre terrasse couverte par l’extérieur, il n’y avait que ce tas branlant de parpaings en guise d’escalier. On s’en est accommodé deux ans mais faut bien avouer que la chose était quelque peu casse-gueule…
Mais comme la terrasse doit être entièrement refaite j’hésitais à me lancer dans la construction d’un escalier provisoire.
Le fait qu’on ait besoin des parpaings pour monter la clôture des poules a fini par me convaincre. Hop ! Au boulot !

Avec deux planches épaisses qui trainaient, quelques vis, l’aide motivée du moyen-nain et trois heures de travail, on peut maintenant monter et descendre sans risquer de se casser quelque chose au moindre pas mal assuré.
Ça n’est pas un ouvrage qui restera dans les annales de la grande menuiserie du 21ème siècle mais ça fera l’affaire en attendant les grands travaux de la terrasse.

M.

nous avons fait un feu: cuisine   la météo : gris légères bruines.
on a mangé Midi >reste de gratin de pâtes – Soir > enfants : reste de maquereaux, parents : pizza
On a fait les courses: lidl 42€

C. a fait des courses « bricolage ». De la peinture pour terminer notre entrée, des parpaings, du sable et de la colle à béton cellulaire pour le poulailler et sa clôture. Y’a plus qu’à…

Je me suis aussi attelé à la réparation du couvercle de notre cocotte minute. Opération réussie (ouf !). Fiche « réparation » très bientôt.

Le soir, avec le reste de sauce du bœuf bourguignon j’ai fait des œufs en meurette. Nous aimons beaucoup ces recettes traditionnelles qui se préparent les unes après les autres  jusqu’à épuisement des restes. Stupidement ces recettes ont toutes été « simplifiées » pour utiliser des produits frais, mais le gout d’un hachis parmentier (par exemple) fait avec un reste de pot-au-feu est simplement incomparable avec celui réalisé à la viande hachée fraiche. Nous ferons un jour un gros  article sur la cuisine des restes.

Pour les œufs en meurette c’est très simple ! On fait pocher 3 min. les œufs (2 par personne) dans le reste de sauce du bourguignon éventuellement rallongé d’un peu de vin et/ou de bouillon. On pose ces œufs sur une tranche de pain grillé, on nappe de sauce et on sert ça avec une poêlée de cèpes et une salade verte.

M.

 nous avons jetté : compost 15l. la météo : beau
récupération d'eau 30l. 20l.
on a fait du pain 2,1kg on a mangé Midi >bourguignon et restes divers – Soir > enfants : soupe légumes, parents : œufs meurette
On a fait les courses: Lidl 22€, Brico Dépot 40€

Aujourd’hui, plans de la serresuite de la conception de la serre. J’ai attaqué la réflexion sur plan… Une chose est certaine, ça va pas être facile d’adapter plein de vitres de tailles différentes. Mais on y croit  ! Je nourris l’espoir d’une serre de 16m² pour un budget inférieur à 200€ tout compris ( dans le commerce une serre en plastique de 6m² coûte pas loin de 500€ voire plus) . Rien que ça. Le problème est que ma frangine ne changera pas ses fenêtres avant juillet (au mieux). Donc soit on reporte l’usage à l’année prochaine, soit on devra bâcher en attendant ses vitres.

Sinon, une fois de plus, une voiture inconnue s’est garée dans notre cour, ouverte, il y a peu, pour en faire le parking de notre future épicerie. Il était temps de poser des panneaux.  Deux planches de récup’ pour support, gravure du texte à la défonceuse, gravure du panneau en utilisant un couvercle de bocal et une chute de contre-plaqué comme guide. Un coup de pinceau avec des vieux restes de peinture… Reste à poncer et lasurer le tout.  De  quoi s’amuser demain.
Le soir j’ai fait le pain. Peut-être un des derniers  de la saison dans la cuisinière à bois… Bonjour le sauna dans la cuisine !!! Mais je pense déjà à un four a pain en extérieur pour l’été…

M.

Cet après -midi, j’ai un peu de temps devant moi : Tintin, 7 ans, et Yakari, 5 ans, sont à l’école, je n’ai que Petit Schtroumph sur les bras, mais il fait une sieste. Je peux envisager une activité d’une heure maximum. Je m’attaque donc au mur de soutènement qu’on veut construire dans le jardin pour créer une terrasse. Notre terrain est très en pente car c’est un coteau viticole. Des terrasses avaient anciennement été aménagées mais les murets ont disparus (les pierres ont dues être utilisées ailleurs) et logiquement la terre s’effondre. Pour reconstruire ce muret, j’ai enlevé toute la terre qui s’était entassée au pied du mur, pour retrouver une paroi bien verticale. Aujourd’hui, je creuse une tranchée de 30 cm de large à environ 20 cm de l’aplomb du mur de terre, et profonde de 40 cm au minimum ( presque la hauteur d’un parpaing). A certains endroits je dois creuser plus profondément pour être au même niveau sur toute la longueur (environ 15 m). Il s’agit de placer une première ligne de parpaings, bien droite et rectiligne. Ce boulot est laborieux, pas très gratifiant, et assez fatigant; je l’étale donc sur plusieurs jours, en fonction de ma motivation, du temps que me laissent les enfants, et de la météo (pas question de me casser le dos sous la pluie !). Il était inenvisageable pour nous de faire appel à des pros pour ce travail : comme le terrain est inaccessible à tout engin motorisé (rapport à la pente), tout doit être fait à la main, et les tarifs pour ce genre de prestations comportent quelques zéros de trop pour notre modeste bourse !
J’ai bien avancé ma tranchée mais elle n’est pas terminée. La terre à cet endroit est vraiment très caillouteuse, et le pelletage en est ralenti. Mais je tiens le bon bout : encore une heure de labeur, et je pourrais bétonner mes parpaings de fondation.

Ce soir, j’ai cuisiné express pour pas cher : des pâtes !
Oignons et poivrons émincés juste revenus, ajout de sauce tomate (reste de la sauce cuisinée pour les pizzas), thon, câpres, ail écrasé et persil ciselé. Le tout mélangé à des penne rigate et recouvert de parmesan râpé : c’est prêt !
Coût total : 1,80€

C.

nous avons fait un feu: cuisine   la météo : beau et chaud.Un bon 20° en journée.
on a fait du pain 1,8kg on a mangé Midi > 3pizza 1 risotto – Soir > enfants : risotto , parents : pâtes au thon (reste de sauce pizza)
On a fait les courses: lait + céréales bébé 14€ en magasin bio