Journée un peu plus calme après les deux jours de portage intensif. J’ai commencé à terminer le haut des murs du poulailler (les parpaings n’allaient pas jusqu’au toit,  l’espace vide était juste bourré de laine de verre).

Au potager, C. à fait un bon arrosage des tomates et j’ai attaché / taillé celle-ci. Les premières fleurs arrivent ce qui est plutôt une bonne nouvelle. C. a aussi biné le petits-pois, qui eux-aussi ne devraient pas tarder à sauter dans notre assiette.

Les premières framboises sont également là  mais pas bien grosses, sécheresse oblige.

M.

 nous avons jetté : compost 15l. la météo : beau et très chaud
Tomates récupération d'eau 80l. .
on a mangé Midi > reste bbq – Soir > enfants : reste bolo, parents : œufs au plat, salade, fromage

Publicités

La peinture dans l'escalier avance.

Le poulailler est enfin vidé de toute ses m...

Notre rosier ancien est en fleur.

Les patates aussi fleurissent.

Le mur en pierres sèches est qusiment fini.

Premières courgettes pour bientot ?

Les petits pois sont là !

Les petits pois sont là !

Les salades sont en forme.


Après-midi à tailler une haie chez mes parents. C’était l’arrangement passé : taillage de la haie contre participation aux frais du poulailler. Vive le troc et l’échange de bons procédés !
Le ciel était noirs de nuage, il y avait un vent à décorner les bœufs, mais toujours pas une goute de pluie… On est pas encore en limitation d’eau (sans doute grâce aux neiges de cet hiver) mais à ce rythme ça risque de ne pas tarder.

Pour la porte du poulailler, j’avais fait l’encadrement avec des poutres récupérées. Manque de bol elles étaient un peu trop courtes. Je les ai donc assises sur des petits blocs de béton cellulaire. Pratique à découper, léger, supportant parfaitement le poids, mais franchement pas très esthétique ! J’ai donc commencé à maçonner un habillage en briques pleines cassées récupérées lors de la démolition d’un mur.
C’est pas la Cathédrale de Toulouse, mais c’est mieux qu’avant. L’autre coté sera fait demain. A 22h je n’avais plus le courage de refaire une auge de béton.

M.

Au potager, les petits-pois mange-tout arrivent ! La première dégustation ne tardera pas.J’ai repiqué du basilic que j’avais acheté en pot à 1€ chez Lidl. C’est généralement pas bien solide ces plantes mais à ce prix ça vaut le coup d’essayer. J’ai planté à coté des courgettes car il semblerait que ça soit deux plantes qui s’aiment bien. J’ai aussi planté de  la coriandre à côté des carottes (association bienfaisante paraît-il). En ce qui concerne toutes ces associations de légumes et herbes au potager, il existe de nombreux sites internet qui les répertorient et les expliquent. On essaie de les mettre en œuvre comme on peut, mais on ne peut absolument pas prouver qu’elles fonctionnent. Une année, les courgettes étaient magnifiques et j’avais mis entre chaque plan un pied de basilic qui était lui-même fantastique : était-ce lié à l’association des deux ou à l’ensoleillement cette année-là, ou encore à la pluie qui tombait juste ce qu’il faut pour les faire s’épanouir ? Aucune preuve en ce qui nous concerne !

C.

  la météo : orageux mais pas de pluie
récupération d'eau 60l. .
on a fait du pain 2kg on a mangé Midi > soupe de fanes de radis et rillettes  – Soir >riz au thon

Avec un potager c’est pas tous les jours les douze travaux d’Hercules, bien visibles et tape-à-l’œil… Il y a aussi des moments comme ça où il faut passer du temps à faire des tâches longues, fastidieuses et peu gratifiantes. Arracher les mauvaises herbes, biner, butter les pommes de terre, éclaircir les radis, attacher les tomates, tel fut  donc le programme de ma soirée. Heureusement, bien que la sécheresse perdure, le jardin nous fait quelques sourires :

Les haricots à rame sortent de terre.

Les pois (petit et mange-tout) sont en fleur.

Première fleur de courgette.

Les courgettes plantées en pleine terre sortent.

Je sais, le potager semble bien en retard par rapport à celui de beaucoup de monde. Comme le climat en Alsace est souvent farceur, nous avions décidé de ne pas croire à 100% en ce printemps estival et de ne planter vraiment qu’après les Saints de glace. Ceux qui ont joué la carte du « il fait beau, il ne gèlera plus, je plante maintenant » il y a un mois et demi ont eu raison… cette année.

Sinon j’ai préparé la première tambouille pour les poussins. A une semaine ils peuvent maintenant s’attaquer à un vrai repas équilibré. Comme j’ai eu un mal fou à trouver des infos sur le sujet, je vous donnerai la recette tout de suite après cet article.

Et puis j’ai enfin réussi à réparer notre téléphone dont deux touches ne marchaient quasiment plus. Comme ça peut servir à d’autres (c’est une panne classique) je vous fais une fiche sur le sujet juste après.

M.

  la météo : beau
courges, radis, tomates récupération d'eau 15l.
on a mangé Midi > pâtes à la crème – Soir > croques-monsieur

Journée pic-nic en forêt.

Depuis qu’il a eu un peu d’eau (pluie de samedi) le jardin nous fait de bien belles promesses :

promesse de salades

promesse de haricots

promesse de fraises

promesse de carottes

promesse de pois mange-tout

promesse de petits pois

promesse de framboises

promesse de prunes

promesse de pommes de terre

 nous avons jetté : compost 15l la météo : beau
on a mangé Midi > sandwichs – Soir > enfants : saucisses toulouse, parents :reste sandwichs et salades

Journée barbecue avec les copains. La saucisse de Toulouse a eu un franc succès. Nous publierons donc la recette très bientôt.

Au jardin les premières pommes de terre sont sortie ! Les haricots et les petits pois aussi.

M.

nous avons fait un feu:  barbecue 2x  la météo : beau
on a mangé Midi > barbecue  – Soir > barbecue

cerisier du japon

cerisier en fleur

pommier et prunus

bac a semis (petit-pois mange-tout, radis et salades)

y’a pas à tortiller, c’est beau le printemps…

M.