On voulait faire découvrir la cueillette des champignons à des amis, manque de bol on n’a pas trouvé grand chose… Le sol est vraiment très sec… et c’est pas les trois gouttes d’aujourd’hui qui changeront quelque chose.

Le soir on a fait un pot au feu uniquement avec les légumes du jardin (carottes, poireaux, patates, courges, haricots) et deux magnifiques jarrets de bœuf. On a mis plein de patates pour pouvoir faire un hachis parmentier de la mort.

 nous avons jetté : compost 15l. déchet ménager 30l. la météo : gris légères pluies 3mm
on a fait du pain 1,9kg on a mangé Midi > riz à la crème – Soir > enfants : tomates aux œufs , parents : soupe de pot-au-feu

Publicités

Youpi !!! Grâce à mes parents (merci papa ! merci maman !) on a acquis deux cuves de 1000l pour la récupération de l’eau. On n’a pas encore bien décidé comment on va organiser ça mais faudra s’y coller avant le printemps.

L’après midi, avec les enfants, on s’est dit que vu le temps automnal, il faudrait peut-être aller voir s’il n’y avait pas eu une poussée de trompettes des morts. Riche idée ! Elles étaient bien là, super fraiches, super grosses, et en belle quantité ! Un bon kilo cueilli en moins de trois quart d’heure sur une surface moins grande que celle d’un terrain de foot.  On va y retourner très vite !

Le soir, C. a nettoyé à fond le poulailler pendant que je m’occupais des récoltes au jardin. Encore beaucoup de tomates, de haricots et de framboises. Donc pour terminer la journée : stérilisation de haricots et de tomates et préparation de glace à la framboise (recette à venir).

 la météo : matin pluie 4mm, après-midi plutôt gris
on a fait du pain 2,5kg on a mangé Midi > invité – Soir > enfants :pizza, parents : quiche aux trompettes

Chopper la grippe au mois de janvier c’est vraiment trop banal. C’est pourquoi j’ai préféré me faire une petite semaine sous la couette avec 39.5° de fièvre au mois de juin, c’est bien plus tendance !

Il y a donc eu peu d’avancées… Mais quand même quelques unes :


Le poulailler est terminé ! Ici la trappe de sortie des poules.

Le distributeur de grain suspendu.

Le bac à sable en bas et une étagère pour pondoirs.

Les poulettes dans leur nouvelle demeure.

J’ai installé un système sommaire de récupération de l’eau au pied de la serre. Un bidon trouvé en forêt et la bâche pliée en « U » en guise de gouttière.

Manifestement, ça marche.


J’ai démonté les vitres des fenêtres récupérées chez mes parents. C’est plus simple que ce que je craignais. Il suffit de faire sauter la baguette de fixation au ciseau à bois, de couper le joint de silicone au cutter de l’autre coté. Et après ça vient tout seul.

Au potager les carottes sont quasiment prêtes. Les haricots nains aussi. La belle saison des récoltes va vraiment commencer sous peu.
C. a planté quelques pommes de terre bintje qui nous restaient au pied du mur en pierre sèche. On est vraiment tard dans la saison mais ça devrait encore le faire.

M.

sur toute la semaine : nous avons fait un feu: 1x barbecue  nous avons jetté : compost 80l déchet recyclable 2 bacs, déchets ménager 30l
la météo : rafraichissement, peu de soleil, 28mm de pluie
2x tomates récupération d'eau 130l. 30l.
on a fait du pain 2,6kg
On a fait les courses: 90€ en tout

Encore de la pluie ! Le jardin est ravi !
Les réparations d’hier semblent efficaces. Reste à voir ce que ça donnera en cas d’orages plus conséquents.

Au potager notre première courgette arrive et les tomates commencent à fleurir.

J’ai continué le rafistolage des murs du poulailler et l’encadrement de sa fenêtre. Cette pièce qui devait, sur le papier, être aménagée en un rien de temps s’avère finalement bien plus chronophage que prévu. J’avais une fois de plus sous-estimé le coté jojo-bricolo des anciens propriétaires. Ne pas pouvoir décemment mettre des poules dans ce qui leur servait de salle de bain donne une bonne idée de ce dont ils étaient capables…

M.

 

  la météo : variable 6mm de pluie
récupération d'eau 60l. 20l.
on a mangé Midi > restes bbq  – Soir > enfants : maquereaux , parents : bonite et poireaux
On a fait les courses: Super U 30€

Grosse frayeur cette nuit. Deux gros orages avec pluies violentes et  épisodes de grêle se sont abattus chez nous. D’un coté, vue la sécheresse c’est plutôt bien,  de l’autre, la violence de la chose peut faire beaucoup de dégâts au potager.

Première constatation : le toit de notre terrasse n’est plus du tout étanche. Cette terrasse est on ne peut plus vétuste, mais pour des raisons de temps et d’argent il faudra bien qu’elle tienne encore un peu le coup. J’ai donc du grimper sur le toit pour enlever toute la mousse qui perturbe l’écoulement de l’eau, et colmater quelques fissures avec de la bâche collée au silicone.

Du coté de la serre c’est pas brillant non plus. J’avais sous-estimé le pouvoir de déformation de la bâche sous le poids de l’eau et en plusieurs endroits de grosses piscines s’étaient formées. J’ai du multiplier le nombre de supports en bois pour laisser moins de liberté au plastique et tendre mieux celui-ci. Pour ce faire j’ai eu recours (une fois de plus) aux branches de nos noisetiers. C’est une vrai aubaine d’avoir de tels arbres qui produisent des perches droites et assez solides en deux ou trois ans à peine. Je ne compte plus le nombre de fois où couper une branche de noisetier nous a permis de réparer ou construire quelque chose.

Au potager, pas trop de dégâts.   Quelques feuilles percées par la grêle mais rien de dramatique. Ouf !

M.

nous avons fait un feu: barbecue  la météo : orages dans la nuit, averse la journée, soleil. 19mm
récupération d'eau 60l.
on a fait du pain 2kg on a mangé Midi > salade de riz – Soir > reste gratin de patates, parents : barbecue, ratatouille

C. est allée acheter les céréales pour les poules chez un agriculteur. 50 kg de maïs et de blé pour 12€. Soit 24 centimes le kilo. Pour information, les graines les moins chères que j’avais trouvées en super-marché étaient à 85 centimes… Si tant est qu’ils les achètent en gros au même prix que moi (ce qui parait fort peu probable) ça leur laisse toujours une marge plutôt confortable à ces philanthropes qui luttent tous les jours pour  que nous vivions une belle et fantastique vie moins chère !

Sur le chantier du poulailler : mauvaise nouvelle, après un gros nettoyage, je me suis aperçu que tout le sol est recouvert de béton cellulaire. Les anciens proprios avaient du coller ça dans le but (illusoire) d’isoler un peu ce qui était une salle de bain. Pas moyen de laisser ça, vu que c’est poreux ça n’est pas lavable correctement et ça risquerait de « boire » les fientes… Bonjour l’odeur au bout d’un mois ! Je dégage donc tout ça au percuteur. Pas mal de temps perdu et en plus ça fera au moins un voyage supplémentaire  à la  déchetterie…

La bonne nouvelle : enfin une pluie sérieuse ! 11 mm d’eau ! Ouf ! Le potager va apprécier  !

 nous avons jetté : déchets ménager 30l. la météo : pluie 11mm
on a mangé Midi > œufs en meurette, salade – Soir > spaghetti bolognese
On a fait les courses: Coop 22€

Après-midi à tailler une haie chez mes parents. C’était l’arrangement passé : taillage de la haie contre participation aux frais du poulailler. Vive le troc et l’échange de bons procédés !
Le ciel était noirs de nuage, il y avait un vent à décorner les bœufs, mais toujours pas une goute de pluie… On est pas encore en limitation d’eau (sans doute grâce aux neiges de cet hiver) mais à ce rythme ça risque de ne pas tarder.

Pour la porte du poulailler, j’avais fait l’encadrement avec des poutres récupérées. Manque de bol elles étaient un peu trop courtes. Je les ai donc assises sur des petits blocs de béton cellulaire. Pratique à découper, léger, supportant parfaitement le poids, mais franchement pas très esthétique ! J’ai donc commencé à maçonner un habillage en briques pleines cassées récupérées lors de la démolition d’un mur.
C’est pas la Cathédrale de Toulouse, mais c’est mieux qu’avant. L’autre coté sera fait demain. A 22h je n’avais plus le courage de refaire une auge de béton.

M.

Au potager, les petits-pois mange-tout arrivent ! La première dégustation ne tardera pas.J’ai repiqué du basilic que j’avais acheté en pot à 1€ chez Lidl. C’est généralement pas bien solide ces plantes mais à ce prix ça vaut le coup d’essayer. J’ai planté à coté des courgettes car il semblerait que ça soit deux plantes qui s’aiment bien. J’ai aussi planté de  la coriandre à côté des carottes (association bienfaisante paraît-il). En ce qui concerne toutes ces associations de légumes et herbes au potager, il existe de nombreux sites internet qui les répertorient et les expliquent. On essaie de les mettre en œuvre comme on peut, mais on ne peut absolument pas prouver qu’elles fonctionnent. Une année, les courgettes étaient magnifiques et j’avais mis entre chaque plan un pied de basilic qui était lui-même fantastique : était-ce lié à l’association des deux ou à l’ensoleillement cette année-là, ou encore à la pluie qui tombait juste ce qu’il faut pour les faire s’épanouir ? Aucune preuve en ce qui nous concerne !

C.

  la météo : orageux mais pas de pluie
récupération d'eau 60l. .
on a fait du pain 2kg on a mangé Midi > soupe de fanes de radis et rillettes  – Soir >riz au thon