Le mur en pierres sèches avance ! C’est long, très physique, mais le résultat est super-motivant ! Les grosses pierres (du schiste de Steige) viennent de la falaise juste derrière notre terrain. Chaque année, au dégel, une bonne dizaine de pierres roulent jusqu’à chez nous. Il y en avait donc un peu partout. Il faut juste se baisser (aïe), ramasser (aïe aïe), et porter jusqu’au mur (aïe aïe aïe). Mais honnêtement quel plaisir d’avoir un beau mur, assorti au paysage, en utilisant la matière que la nature met gentiment à notre  disposition ! Depuis des siècles l’homme a utilisé la pierre locale pour fabriquer ses murets. Il n’y a qu’aujourd’hui qu’on est assez fou pour acheter de la pierre du Tyrol ou d’Espagne pour faire un mur au nord de la France…  Payer et transporter une chose qui existe partout… Sans compter que piller une ressource non renouvelable ailleurs s’apparentera toujours, à mes yeux, à du vol caractérisé.  Un peu comme si nous allions chercher du pétrole, des arbres centenaires ou des minerais dans des pays d’Afrique…. Imaginez le scandale que ça ferait….
Mais revenons-en à notre mur… Les plus petites pierres, qui servent à caler l’arrière et à assurer un bon drainage viennent de la démolition des murs de notre salon. C’est en grande majorité du grès rose des Vosges qui provient sans doute de l’ancienne carrière situé à un kilomètre de chez nous. Ça n’avait pas été une sinécure de le monter au seau, mais maintenant je suis bien content de l’avoir sous la main !

Sinon, les pommes de terre en sac que C. avait recouvertes d’une première couche de terre dimanche repointent le bout de leurs feuilles. J’ai donc à nouveau rajouté une bonne vingtaine de centimètres d’un mélange terre et compost.
Et puis bonne nouvelle : il a plu !!! Pas grand chose, 3 mm, mais c’est mieux que rien…

M.

  la météo : beau et chaud la journée, 3mm de pluie la nuit
récupération d'eau 45l.
on a fait du pain 2,5kg on a mangé Midi > 2 risotto, 2 lasagne – Soir > enfants : lasagne, parents : gratin de patate au reste de gigot et reste de béchamel (lasagne)

Publicités

Avec les enfants on a mis la limonade en bouteilles. Elle doit maintenant passer une à deux semaines au frais dans la cave. Wait and see.

Le soir j’ai fait notre premier bocal de radis au vinaigre de l’année. Avec les radis du jardin, le vinaigre maison, ça coute pas un rond et c’est super bon en remplacement des cornichons avec un plat de charcuterie.

La recette arrive !

C. a fait un nouveau sac de culture de pommes de terre et a recouvert le premier d’une couche de terre.  Je suis vraiment curieux de voir ce que va donner cette méthode de culture.

M.

 nous avons jetté :  déchet recyclable 1 bac la météo : beau et chaud
pommes de terre récupération d'eau 60l. .
on a mangé Midi > sandwichs – Soir > enfants : reste barbecue + choux fleur, parents :lasagnes aux restes de gigot

Le rendez-vous avec l’éleveur est fixé : nous aurons nos  six poussins dans dix jours. J’ai donc fait la caisse qui servira à leur élevage avec divers matériaux récupérés. Comme on nous a prêté la lampe UV et l’abreuvoir ça fera une poussinière à zéro frais.
Je voulais la faire en avance car comme je l’ai lasurée pour faciliter le nettoyage, je préfère qu’elle ait bien le temps de s’aérer pour que nos poulettes ne commencent pas leur vie en respirant des solvants.

Au rayon des plantations les pommes de terre en sac et les cornichons en pots suspendus plantés vendredi dernier commencent à sortir de terre.

Et la limonade continue ses bains de soleil jusqu’à la mise en bouteille demain.

M.

nous avons fait un feu: barbecue  la météo : beau et très chaud : 29°
Bac à semis, potager récupération d'eau 45l. .
on a fait du pain 2,6kg on a mangé Midi >pâtes au  reste de gigot – Soir > reste brochette haricots, parents : reste barbecue gratin de choux fleur
On a fait les courses:   Laitière 9.10 €

Journée pic-nic en forêt.

Depuis qu’il a eu un peu d’eau (pluie de samedi) le jardin nous fait de bien belles promesses :

promesse de salades

promesse de haricots

promesse de fraises

promesse de carottes

promesse de pois mange-tout

promesse de petits pois

promesse de framboises

promesse de prunes

promesse de pommes de terre

 nous avons jetté : compost 15l la météo : beau
on a mangé Midi > sandwichs – Soir > enfants : saucisses toulouse, parents :reste sandwichs et salades

Il devrait pleuvoir demain donc j’ai fait quelques plantation.

J’ai commencé par repiquer les petit-pois manges-tout du châssis au potager. En tuteur j’ai utilisé des branches de noisetier.

Ensuite, comme ma grand mère nous à offert une caissette de 60 plants de pomme-de-terre Belle de Fontenay, je les ai mise en terre. Quand les feuilles sortiront il faudra les butter. D’après mes calculs on pourra récolter nos patates vers le 14 juillet. Note pour l’avenir : la  première moitié du sillon à droite de l’allée est plantée de patates mystères gardées de l’an dernier et dont on a oublié l’origine.

Le soir j’ai préparé une pissaladière (recette bientôt) en ajoutant a l’oignon une nouvelle botte de poireaux sauvages cueillie par les enfant. Plutôt pas mal !

 

 

nous avons jetté : compost15l la météo : beau et chaud
petits pois manges tout
on a fait du pain 2kg on a mangé Midi > pâtes aux olives  – Soir > enfants : bar et poireaux, parents : pissaladière
On a fait les courses: Coop : 3€