Pour grosso modo 4 personnes il faut :

-700g de bœuf haché (un mélange boeuf/veau c’est encore mieux mais plus cher)
-un gros oignon
-2 gousses d’ail
-3 œufs
-des herbes au choix (persil, basilic, menthe coriandre…)
-de la chapelure
-100g de parmesan
-de l’huile d’olive
-du piment doux en poudre
-sel et poivre

On hache le plus fin possible l’oignon, l’ail et les herbes. L’idéal est de passer le tout au mixer pour en faire une bouillie. Sinon on coupe fin fin fin, petit petit petit.
Dans un grand saladier, on mélange intimement à la main le hachis d’herbe/oignon/ail, le parmesan rappé, la viande, deux cuillères à soupe de chapelure, sel, piment, poivre et un œuf.

On va maintenant former les boulettes :
On prépare 2 assiettes à soupe et un plat. Dans la première assiette on met l’œuf restant battu à la fourchette. Dans la 2eme on verse de la chapelure.
On prend un peu de viande dans le saladier  pour former une boule et on tourne longuement (au moins 30 secondes) cette boule dans ses mains (comme pour faire des boules en pâte-à-modeler en maternelle) jusqu’à ce qu’elle soit bien homogène et sans faille.
On trempe cette boulette dans l’oeuf (il en faut bien partout) puis on la roule dans la chapelure. On réserve sur le plat.

Quand toute les boulettes sont formées, on fait chauffer dans une grande poêle un 1/2 cm d’huile d’olive et on y fait cuire les boulettes à feu moyen, en les tournant souvent. Il vaut mieux ne pas surcharger la poêle pour pouvoir les tourner facilement. Le temps de cuisson dépend de la taille des boulettes mais je compte en moyenne 15 à 20 minutes.

On sert ça avec une petite sauce tomate, des pâtes, du riz ou de la semoule.

Pour une version plus gourmande, on peut farcir chaque boulette d’un petit cube de gruyère. C’est plus de boulot mais c’est encore meilleur.

M.

Publicités

C. a fait des courses « bricolage ». De la peinture pour terminer notre entrée, des parpaings, du sable et de la colle à béton cellulaire pour le poulailler et sa clôture. Y’a plus qu’à…

Je me suis aussi attelé à la réparation du couvercle de notre cocotte minute. Opération réussie (ouf !). Fiche « réparation » très bientôt.

Le soir, avec le reste de sauce du bœuf bourguignon j’ai fait des œufs en meurette. Nous aimons beaucoup ces recettes traditionnelles qui se préparent les unes après les autres  jusqu’à épuisement des restes. Stupidement ces recettes ont toutes été « simplifiées » pour utiliser des produits frais, mais le gout d’un hachis parmentier (par exemple) fait avec un reste de pot-au-feu est simplement incomparable avec celui réalisé à la viande hachée fraiche. Nous ferons un jour un gros  article sur la cuisine des restes.

Pour les œufs en meurette c’est très simple ! On fait pocher 3 min. les œufs (2 par personne) dans le reste de sauce du bourguignon éventuellement rallongé d’un peu de vin et/ou de bouillon. On pose ces œufs sur une tranche de pain grillé, on nappe de sauce et on sert ça avec une poêlée de cèpes et une salade verte.

M.

 nous avons jetté : compost 15l. la météo : beau
récupération d'eau 30l. 20l.
on a fait du pain 2,1kg on a mangé Midi >bourguignon et restes divers – Soir > enfants : soupe légumes, parents : œufs meurette
On a fait les courses: Lidl 22€, Brico Dépot 40€

Pour 2 pains :

1kg de farine type 55
40g de beurre fondu
1 cube de levure fraîche
une bonne cuillère à soupe de sel
25g de sucre
environ 50cl d’un mélange égal lait/eau tiède.

Dans un grand saladier je délaie la levure dans un peu d’eau tiède. J’ajoute la farine, le beurre, le sel, le sucre. Je pétris (au robot ou à la main)  en ajoutant peu à peu  le mélange eau/lait jusqu’à l’obtention du pâte lisse, homogène et non collante.
Je laisse monter sous un torchon deux à trois heures.
Je chemise deux moules à cake de papier sulfurisé, je coupe la pâte en deux et je garnis chacun des moules en tassant bien. Je laisse reposer encore 30 minutes et j’enfourne à 200° pour environ 40  minutes avec un bol d’eau posé dans le four.

M.