La saison des champignons bat son plein ! L’occasion de faire un point sur les différentes méthodes de conservation :

1) La congélation : Pour les champignons à chair ferme comme les cèpes, on les coupe en tranches et on les congèle crus. Pour les autres on les passe à la poêle pour leur faire rendre leur eau et on congèle ainsi, demi-cuits.

2) Le séchage et la poudre : Nous ferons un article complet sur le sujet.

3) La stérilisation : On fait rendre leur eau aux champignons dans une poêle, on remplit le bocal jusqu’à sa limite de remplissage, on ajoute une petite pincée de sel, une cuillère à soupe d’eau, on ferme le bocal avec un caoutchouc neuf et ébouillanté et on stérilise à 100° pendant une heure. On laisse les bocaux refroidir dans l’eau de stérilisation.

4) A l’huile : On fait rendre leur eau aux champignons coupés en morceaux dans une poêle, on fait bouillir un mélange égal d’eau et de vinaigre blanc, on y fait blanchir les champignons pendant une à deux minutes, on remplit un bocal avec les champignons bien égouttés, quelques grains de poivre, une branche de romarin (ou autres herbes selon l’inspiration), on couvre d’huile d’olive, et pour finir, on ferme hermétiquement le bocal et on le secoue pour supprimer les bulles d’air coincées.

Publicités

On commence par ébouillanter 2 minutes les pêches. Une fois refroidies, on enlève la peau, on les coupe en deux et on enlève le noyau.

On prépare un sirop en faisant bouillir de l’eau et du sucre en poudre (entre 300 et 500g de sucre pour 1l. d’eau selon les goûts).

On mets les pêches en bocaux, on couvre du sirop chaud et on met à stériliser 15 à 20min à 100°.

Si les carottes peuvent se conserver à la cave dans du sable sec, il peut être pratique d’en avoir un bocal tout prêt sous la main. Bien entendu pas question d’en faire une salade, mais pour accommoder une viande braisée par exemple c’est parfait.

On épluche les carottes et on les détaille en morceaux, on les met en bocaux, on ajoute une cuillère à café de sel par bocal d’un litre, on couvre d’eau bouillante, on ferme et on stérilise 1h à 100°.

Rien de plus simple : on les épluche, on les coupe à la taille voulue, on les met en bocaux, on ajoute une cuillère à soupe d’eau et on stérilise 1h30 à 100°.

Youpi !!! Grâce à mes parents (merci papa ! merci maman !) on a acquis deux cuves de 1000l pour la récupération de l’eau. On n’a pas encore bien décidé comment on va organiser ça mais faudra s’y coller avant le printemps.

L’après midi, avec les enfants, on s’est dit que vu le temps automnal, il faudrait peut-être aller voir s’il n’y avait pas eu une poussée de trompettes des morts. Riche idée ! Elles étaient bien là, super fraiches, super grosses, et en belle quantité ! Un bon kilo cueilli en moins de trois quart d’heure sur une surface moins grande que celle d’un terrain de foot.  On va y retourner très vite !

Le soir, C. a nettoyé à fond le poulailler pendant que je m’occupais des récoltes au jardin. Encore beaucoup de tomates, de haricots et de framboises. Donc pour terminer la journée : stérilisation de haricots et de tomates et préparation de glace à la framboise (recette à venir).

 la météo : matin pluie 4mm, après-midi plutôt gris
on a fait du pain 2,5kg on a mangé Midi > invité – Soir > enfants :pizza, parents : quiche aux trompettes

Après avoir équeuté les haricots, on les plonge 5 minutes dans l’eau bouillante légèrement salée. On égoutte et on les refroidit immédiatement à l’eau glacée pour qu’ils gardent leur belle couleur verte.

On place les haricots dans les bocaux en tassant bien, puis dans chaque bocal  on ajoute une cuillère à café de jus de citron et une demi-cuillère à café de sel (pour un bocal de 1/2 litre) puis on couvre d’eau bouillante jusqu’au niveau de remplissage.

On place les bocaux dans la stérilisatrice, on couvre d’eau et on met sur le feu. Une fois à 100° on compte 1h30 (pour info, le site Le Parfait préconise 3h.) puis on coupe le feu et on laisse refroidir jusqu’au lendemain.

On a plus qu’a vérifier les bocaux (il ne doivent pas s’ouvrir) étiqueter et stocker dans un endroit frais et sombre.